Retour

" Joli petit endroit pour retrouver des vieux amis…J’avais un ami, mais il est parti… ".Au cœur de la nuit fait valoir auprès du public ce qu’il est : un standard du rock. Le public s’agite un peu plus.
Arrive Entends- moi, qu’une partie du public reprend par cœur. Puis morceau de bravoure, Ritchie, Le Baron, Karim s’éclipsent laissant Jean-Louis seul avec sa guitare devant 80000 spectateurs. La Bombe humaine enchaînée avec Crache ton venin. Je n’ai pas le souvenir de quelqu’un ayant déjà affronté seul un tel public et je ne pouvais surtout pas imaginer un tel accueil. Plus de doute Jean-Louis a un charisme unique au monde. Les trois potes reviennent pour Univers, version électrique, les violons du cirque remplacés par un sampler. Le Stade frappe en rythme. Puis juste une illusion ou Jean-Louis se délecte d’avance de l’incendie qu’il va allumer chez 80000 fans des Stones. Nous aussi, d’ailleurs, car cela fait quelques années que pour tous ceux qui le suivent dans toutes les tournées (inutile de vous dire que nous sommes), nous savons tous que juste une illusion s’enchaîne toujours sur le premier accord de Paint It Black.